[MUSIC] La sélection de 3 mixes de Djs Superstars à écouter au boulot ou dans le métro !


Chaque semaine, Le Network vous dévoile sa sélection des meilleurs mixes réalisés plus grands djs de la planète.
House, électro, garage, techno, minimale… La bande son idéale à écouter au boulot ou dans le métro !

MARTIN GARRIX
Martijn Garritsen est né le 14 mai 1996 à Amsterdam aux Pays-Bas. Précoce, Martin Garrix sort son premier titre « Keygen » en 2012 alors qu’il a à peine seize ans. Encore plus fort, il voit son remix du titre « Your Body » être retenu pour la version Deluxe de l’album Lotus de Christina Aguilera. En 2013, des morceaux comme « Torrent » ou « Error 404 » continuent de maintenir l’attention sur son nom.

Martin Garrix fait habilement circuler anonymement son titre « Animals » avant sa sortie officielle. Les spéculations vont alors bon train sur l’identité de l’auteur de cette merveille dance attribuée à Hardwell ou GTA. Martin Garrix se dévoile enfin en juillet 2013, et « Animals » rencontre son destin de sensation de l’été. Il se classe numéro un en Flandres belges, numéro trois aux Pays-Bas, et onzième en France.

Copyright 2017 Music Story François Alvarez

OLIVER HELDENS
C’est âgé de moins de vingt ans que le DJ néerlandais Oliver Heldensconnaît son premier tube en 2014. Né le 1er février 1995 à Rotterdamaux Pays-Bas, il est repéré sur SoundCloud par Tiestö au sortir del’adolescence. En 2013, il sort son premier single avec « Stinger » mais c’est avec « Gecko »qu’il connait son premier tube quelques mois plus tard. Ce titre sortisur le label de Tiestö est ré-enregistré quelques mois plus tard sousle titre « Gecko (Overdrive) » avec l’Anglaise Becky Hill au chant et devient numéro un en Grande-Bretagne en 2014.

Copyright 2017 Music Story François Alvarez

MAJOR LAZER
En quelques années, les DJ et producteurs Diplo (Wesley Pentz) et Switch (Dave Taylor) sont devenus des figures incontournables d’un rap aventureux et riche d’influences, à l’image de leurs productions pour M.I.A. ou sur le premier album de Santigold. L’un est américain, l’autre anglais. Ensemble, ils créent le concept de Major Lazer et enregistre quantité de titres dans les studios Tuff Gong de Kingston (Jamaïque), berceau du reggae. A l’instar de Gorillaz, Major Lazer est un personnage de film d’animation dont l’histoire raconte qu’il a laissé un bras lors d’une guerre entre zombies en 1984.
Le disque est lui bien plus intéressant. Guns Don’t Kill People…Lazers Do, sorti à l’été 2009, est traversé par les rythmes trépidants du dancehall mis sous pression electro et rap. Le premier hit « Hold the Line » est partagé avec Mr. Lexx et Santigold tandis que le suivant « Zumbie » (non repris dans l’album) invite le comédien Andy Milionakis et que « Pon de Floor » est chanté par Vybz Kartel avant d’être samplé par Beyoncé sur « Run the World (Girls) » (produit par Diplo). Amanda Blank est également au générique (« What U Like »), avec des pointures du dancehall (Busy Signal, Mr. Vegas, Turbulence).
Loin de s’en tenir à ce premier coup d’essai, le projet Major Lazer se poursuit de belle manière avec la sortie du tube « Get Free » chanté par Amber Coffman (Dirty Projectors). En 2012, le duo d’activistes s’attelle à la production de l’album reggae de Snoop Dogg devenu Snoop Lion, Reincarnated, dont la sortie coïncide avec le deuxième effort de Major Lazer. Dévoilé en avril, Free the Universe comprend le titre « Jessica » interprété par Ezra Koenig du groupe Vampire Weekend et les participations de Elephant Man, Vybz Kartel, Shaggy, Wyclef Jean, Santigold, Peaches et Bruno Mars.
Mazor Lazer revient sur le devant de la scène en 2015 avec le tube « Lean On » produit avec DJ Snake et chanté par la Danoise MØ.

Copyright 2017 Music Story Loïc Picaud